Quand Rufus Shin-ra passe, le mako trépasse
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Friends:

Partagez|

Histoire du Utaï

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Invité
_____________________________



MessageSujet: Histoire du Utaï Dim 31 Juil - 22:12

Historique

Les origines de cette grande civilisation remontent à mille ans, alors que le grand roi Habramemnon est en train de vivre à l’autre bout du monde ce que l’on connaitra sous le nom d’Epopée. Un Dieu arriva sur l’archipel après une longue traversé des mers, son apparence était celle d’un serpent et d’un dragon aussi bleu que son vaste refuge. La majestueuse créature se présenta aux peuplades locales sous le nom de DA-CHAO, la divinité du savoir caché et de l’ignorance avouée. Les habitants de cette contrée étaient en guerre perpétuelle pour la possession des terres fertiles. Car l’archipel du Utaï n’est que montagnes et forets, rares sont les plaines cultivables. Les enseignements de Da-Chao permirent la domestication des chocobos pour améliorer le travail agricole, ils apportèrent aussi une unification des tribus par un ensemble de lois basées sur la vertu et les valeurs guerrières. Vingt ans après son arrivé, Léviathan ou Da-Chao représentait l’esprit du Utaï. Ses litanies étaient psalmodiées dans tous les villages, sa philosophie imprégnait les chefs de tribu et des pagodes furent bâties partout au nom de son culte.

Pendant huit cent ans, la paix régna sur l’archipel reculé. La découverte du pouvoir des matérias ne fut pas une source de problème car éclairée par la science de Da-Chao. La vie suivait son cours, le système des castes régulait l’activité de chaque individu, les conflits se réglaient par des simulations guerrière et jeux d’adresse. Pendant huit cent ans, la monarchie exerçait son pouvoir équitablement. Le Lord, élu par le dieu sage lui-même lors d’une cérémonie accepté de tous, était une personne infaillible et sacralisé par le peuple. Son influence ne s’estompa que le jour ou les premiers cargos venus de l’ouest arrimèrent sur les côtes du Utaï.

Les relations avec Midgar furent amicales à leurs débuts mais néanmoins timides. Chaque tentative des deux nations d’influencer l’autre tombait à l’eau. Les nombreux voyageurs venus de l’ouest semaient le désordre dans l’archipel par leurs manières rustres. Les relations diplomatiques se compliquèrent d’autant plus quand le fils de la plus grande compagnie d’armement de Midgar fit son apparition pour vendre des armes à feu. Ashton Shinra essaya de kidnapper la promise du futur Lord du Utaï. Le commerçant fut banni de l’archipel par les princes sans se douter qu’il deviendrait l’homme le plus influent de Midgar dans quelques années. Le roi bafoué n’était autre que Lord Godo, héritier de la famille Kisaragi. Cette famille de ninja s’était imposée sur la scène politique dans l’ombre par des méthodes calculatrices. Elle avait réussit à destituer l’ordre des chevaliers du croissant il y a peu en décrédibilisant le culte de Da-Chao. Les Kisaragi profitèrent du trouble causé par les voyageurs de l’Ouest pour imposer leur propre vision du Royaume. Les princes rendirent le culte de Da-Chao secondaire et établirent leur propre divinisation. Cinq nouveaux dieux pour cinq princes ; La divinité Omni, la divinité Puissance, la divinité Guerre, la divinité Magie et la divinité Rapidité.

La guerre éclata avant même que la famille Kisaragi n’eut consolidée son emprise sur le Utaï. Lord Godo avait seulement dit non au projet de construction d’un réacteur mako sur son territoire. Satisfait de son nouveau prestige, l’idée de voir une nouvelle puissance le concurrencer lui était insupportable. Seulement voila, Midgar possédait une industrie telle que le Wutaï fut envahit en une semaine.

L’armée de Midgar avait pénétré très profondément sur le territoire du Utaï mais l’enlisement était inévitable. L’unité croissant mis au banc depuis l’arrivé des ninjas au pouvoir repris du service et fit des ravages dans le camp adverse par la tactique du harcèlement. Une véritable guerre de position avait lieu dans les forets et en montagne. Puis Midgar pris l’avantage grâce à ses tous nouveaux soldats modifiés génétiquement. Le SOLDAT ouvrit les portes des principaux villages jusqu’au pied du mont Da-Chao. La famille Kisaragi pris la décision de réunir les cinq divinités et cela eut le succès escompté. L’envahisseur rebroussa chemin. En guise de réponse à cet affront, l’état major de Midgar envoya sur place ses guerriers les plus prometteurs, les trois premiers soldats génétiquement modifiés qui permirent la création massive des suivants. Ces trois prodiges firent des étincelles lors de cette guerre en écrasant les cinq divinités.

Mais l’un d’eux déserta entrainant dans sa folie l’ensemble de son régiment. La guerre dura douze ans. Au cours de la douzième année, tous ce qui restait de l’armée du Utaï s’était rassemblé dans le dernier bastion, le fort Tamblin. Il ne fallut qu’une nuit pour que l’élite du SOLDAT mette à genoux la résistance. Utaï capitula et devint un lieu touristique pour Midgar, le recours à la matéria fut interdit et les cultes limités à celui de Da-Chao uniquement.


Population

Toute personne originaire du Utaï appartient à une caste dès sa naissance. Certains naissent noble comme les chevaliers de l’ordre du croissant et les ninjas Kisaragi, d’autres sont prédestinés à suivre le dieu en devenant moines et encore d’autre font partie du peuple comme les commerçants, les pécheurs ou les agriculteurs. Ces castes ne se mélangent que trop rarement et chacune suit ses obligations sans se soucier des autres. Seule les moines peuvent vraiment intervenir partout. On observe une forte rivalité entre les familles de l’unité croissant et les ninjas Kisaragi. L’ordre du croissant est la plus ancienne branche guerrière du Utaï, ils revendiquent leur appartenance au culte de Da-Chao et ont juré de mourir plutôt que de le trahir. Les ninja Kisaragi se font passer pour des demi-dieux et n’en font qu’à leur tête en usant de méthodes déloyales. Les ninjas profitèrent de l’importation des matérias synthétiques pour évincer leurs frères ennemis de l’unité croissant. Ces derniers refusant toutes influences étrangères sur leur territoire.
Mis à part ces deux prestigieuses familles, le peuple écoute les moines et la vie monacale se repose sur les lois de Da- Chao. Ainsi, l’esprit du Wutaï est resté le même depuis mille ans, bercé au son des mêmes litanies.

« Da-Chao est. Comme il fut et il sera. Mais Da-Chao sait il qu'il est ? Da-Chao n'a pas besoin de savoir cela autant que nous n'avons pas besoin de penser en dormant. Mais pourtant Il est et c'est indiscutable.

Da-Chao est son nom mais le nommer l'anéanti.

Da-Chao est vide si on l'adore, il se dégage de tous liens, il
tempère sa splendeur, il s'assimile a la poussière.

Ô qu'il est pur! Il semble subsister éternellement.

J'ignore de qui il est le fils, il semble avoir précédé le
maître du ciel. Da-Chao est néant.

On pétrit de la glaise pour faire des vases .C'est de son vide
que dépend l'usage du vase.

On perce des portes et des fenêtres pour faire une maison.
C'est de leur vide que dépend l'usage de la maison.

C'est pourquoi l'utilité vient de l'être, l'usage naît du nonêtre.
Vous regardez Da-Chao et vous ne le voyez pas .On le dit
incolore.

Vous l'écoutez et ne l'entendez pas .On le dit aphone.

Vous voulez le toucher et ne l'atteignez pas .On le dit incorporel.

Ces trois qualités ne peuvent être scrutées à l'aide de la
parole. C'est pourquoi on les confond en une seule.

Sa partie supérieure n'est point éclairée, sa partie inférieure
n'est point obscure.

Il est éternel et ne peut être nommé. Il rentre dans le nonêtre.

On l'appelle une forme sans forme, une image sans image.
On l'appelle vague, indéterminé.

Si vous allez au devant de lui, vous ne voyez point sa face; si
vous le suivez, vous ne voyez point son dos.

Quand Da-Chao eu dépéri, on vit paraître l'humanité et la
justice.

Quand la miséricorde se montra, on vit naître le chaos.

Quand les états furent tombés dans le désordre, on vit des
sujets fidèles et dévoués.

Celui qui cherche Da-Chao ne veut pas de lui. »


Aménagements

L’archipel du Utaï est une île principale entourée d’îlots de très petite superficie. La partie sud de l’archipel est jalonné de montagnes tandis que la partie nord et remplie de forets denses. Ces forets de résineux sont sombres et dangereuses. De nombreuses rivières se faufilent dans ce territoire caillouteux et escarpé. Les rares chemins ne sont empruntables que par chocobo mais c’est à pieds qu’ils sont le plus généralement foulés.

Les villages de petites tailles sont assez nombreux et clairsemés sur toute la partie nord de l’île. Ils s’organisent tous à peu prés de la même manière. Une pagode centrale fait office de lieu de culte et de lieu de réunion pour le conseil et les maisons tournent autour. Comme le village borde un cours d’eau, les ponts arrondis sont omniprésents au dessus de l’eau turquoise scintillante. Toutes les habitations ont une ossature en bois laqué de rouge et blanc. Les toitures incurvées en tuiles noires sont typique de cette région.

Mais c’est au pied du mont Da-Chao que le village principal se situe. On le reconnait car c’est le seul à ne pas avoir sa pagode au centre. La tour pagode de cinq étage est un peu en retrait de village et y séjourne la famille Kisaragi. Le mont Da-Chao est très spécial car quatre personnages y sont sculptés dans le roc, datant de plusieurs siècles avant l’arrivé du Léviathan. Non loin du mont Da-Chao se trouve aussi le fort Tamblin, demeure de l’ordre du Croissant.


Evènements

Des événements se produisent tous les jours au Utaï, mais ils sont impromptus et toujours dans un village différent en fonction des semaines. Les possessions religieuses, les marchés, les rites guerriers, chaque caste organise ses propres manifestations. Mais parmi les plus importantes fêtes se trouve tous de même le souk hebdomadaire au pied du mont Da-Chao ou épices, encens, chocobos, mets raffinés et soie de qualité sont échangés. La famille Kisaragi entame sa possession cultuelle à chaque anniversaire de leur prise de pouvoir, les princes prennent leurs formes divines afin d’épater le peuple. L’unité croissant quant à elle organise des combats factices afin de se rappeler les batailles épiques qui forgèrent les tribus du Utaï. Ainsi, un explorateur à de fortes chances de pouvoir se mêler aux coutumes de ce peuple au cours de son voyage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Zack Fair
_____________________________



Age : 24
Humeur : Pas vraiment dans son assiette
Localisation : étage du SOLDAT

Etat du personnage
PV:
100/100  (100/100)
PM:
100/100  (100/100)
MessageSujet: Très enrichissant! Lun 1 Aoû - 9:02

Bonjour, j'avoue que cette description de Utaï est très intéressante et très complète, personnellement je ne connaissais pas grand chose sur ce peuple, tu m'a beaucoup appris sur les uses et coutumes de celui-ci qui est resté quand même ancrée dans ses croyances malgré le faite qu'ils ai perdu la guerre et qu'il ont était réduis à l'état de site touristique.

J'ai bien appréciée que tu parle un peu des dessous de cette fameuse guerre c'est vrai que l'on connaît particulièrement la version de Midgard et que l'on connaît très peu celle de Utaï.
Je ne m'imaginais pas que Aston Shinra avait pu tenter d'enlevé la promise de Godo, en même temps cela ne m’étonne pas venant de ce personnage. Quelque part le seigneur Godo n'est pas à plaindre car il a assis son autorité lorsqu'il est monté sur le trône, il a voulut satisfaire ses rêves de grandeurs il reste, comme Ashton Shinra, un homme influent avec de grande dents. Résultat la guerre lui a éclater dans les mains.

Ce qui est bien c'est que sa fille, Yuffie, ne suit pas les même idéaux que son père, peut être que dans un futur elle sera redoré l'honneur de Utaï.

C'est bon à savoir qu'il y a des évènements où les étrangers peuvent assistés, car ceux-ci reste à mon avis encore très mal vus de part le peuple de Utaï.

Mon passage préférée et celle de la prière des moines fait en l'honneur de Da-Chao. Parlera -tu un peu plus de ces cinq divinités qui ont rangées le culte du Leviathan Da-Chao à l'état de croyance secondaire?

Revenir en haut Aller en bas
http://zack-fair-le-chiot.skyrock.com/


Invité
_____________________________



MessageSujet: Re: Histoire du Utaï Mar 2 Aoû - 14:20

Merci pour ton commentaire!! ^^

Oui il est vrai que le sujet du Utaï est très peu développer et que l'on ne sait par conséquent pas grand chose à son histoire et ses coutumes...autre source oblige.
C'est toujours interressant de voir un point de vu différent, il est vrai que Midgar a les devant de la scène, ce qui fait que les contrées alentours sont moins mises en avant.
Belles Litanies oui.
Et bien oui pourquoi pas faire un article sur les cinq divinités. ^^ Y a pas de soucis.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
_____________________________



MessageSujet: Re: Histoire du Utaï

Revenir en haut Aller en bas

Histoire du Utaï

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lα SнιɴRα Corporαтιoɴ :: MIDGAR :: ◢ Bαtiment Shin-rα  :: Etages de 01 à 10 :: :: Etage 09 :: Bibliothèque-
Sauter vers: