Quand Rufus Shin-ra passe, le mako trépasse
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Friends:

Partagez|

L'ennui d'un jour...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Rudolphe Alexander
_____________________________



Humeur : cachée derrière ses lunettes

Etat du personnage
PV:
100/100  (100/100)
PM:
100/100  (100/100)
MessageSujet: L'ennui d'un jour... Mar 16 Aoû - 8:13



L'ennui d'un jour...


Rude


C'était un de ces jours calme, très calme... Tellement calme que le charismatique Turks aux lunettes noires toujours éclatantes de propreté et bien ajustées, se trouvait dans la salle commune de l'étage 50. Ne savant que faire, le dénommé Rude eut le temps de parcourir toute la pièce en réfléchissant à ce qu'il pourrait bien faire. D'abord était il appuyé contre la porte qu'il vit à ce moment là un désordre effrayant lui faisant écarquiller ses yeux à plusieurs reprises, qui est contraire à son habitude, du fait que celui-ci est à la normale passif et calme.

"Ces jeunes recrues...toujours à faire la bringue."

En effet la salle avait du subir un sacrer coup de fouet la veille. Beaucoup de cannettes de soda et autre boissons illicites traînaient vulgairement sur la table en bois, certaines s'étaient échouées au sol. Des cadres décentrés, de même que la poubelle était pleine d'ordures à tel point qu'elle en débordait. Une trace au sol qui de toute évidence avait été vulgairement essuyée, laissait penser que quelqu'un avait dépassé les limites de l'alcool et qui par la suite avait dû vomir à cet endroit. Une odeur désagréable dérangeait Rude, celle du tabac froid qui émanait d'un cendrier. Les fenêtres ouvertes, rude se sentait plus à l'aise et s'installa sur le canapé, les avants bras posés sur ses jambes, et ainsi fixa le sol dans de vagues pensées en laissant s'échapper un léger soupir.

"Bon voyons voir... Toujours pas de nouvelle cargaison de matériels, je peux oublier l'innovation d'explosifs. Hm... Tseng et Elena sont dans la paperasse, et Reno semble être occupé il ne répond pas au téléphone. C'est que je suis bien avancé moi ..."

Il cogita encore une bonne demi heure avant de se décider à aller faire un tour au 7th Heaven. Qui sait, les nouveaux rigolos du jour et les ragots qui s'y dises peuvent toujours être une bonne distraction...du moins ça ne peut être pire qu'à son état actuel. Rude se leva donc comme un levé du matin quand on a aucune motivation, encore une fois suivi d'un soupir un peu plus prononcé que le premier. Il sorti de la pièce, refermant la porte en la faisant légèrement claquer dernière lui, pourquoi changer les habitudes. Puis empruntant une démarche décontractée, l'imposant homme se dirigea vers l'ascenseur. Une fois à l'intérieur, alors que la cabine entamait sa descente vers le rez de chaussé, il eut une pensée pour son amie Reno, se rappelant à quel point il adore cet ascenseur. A l'inverse Rude resta calme et patient, adossé contre la paroi.

"Cette journée a vraiment tout pour me pousser à bout, mais elle ne m'aura pas."

Retour au bureau, le 7th Heaven était fermé. Une fois de plus Rude se retrouva seul face à son ennuie. Pour faire passer tout ça il décida de se prendre une boisson au distributeur de l'étage. Il vit son reflet dans la vitrine de la machine, et profita pour s'admirer trois secondes, se passant la main sur son crâne parfaitement entretenu, et rajusta ses lunettes. Puis ses mains passèrent dans ses poches, cherchant quelques pièces de monnaie. Mais pourquoi changer une journée aussi bien partie pour tester cet homme d'un calme incroyable.

"Pas de monnaie...ok........*inspire*.........ok..."

Pourtant plein de volonté pour revenir sur ses pas une fois encore, il se retourna face au distributeur. Il rajusta enfin son costume après avoir extériorisé son désagrément sur la pauvre machine et se laissa baigner dans cette sensation de bien être, en voyant qu'à travers le distributeur bien souffrant, ce qu'il aurait pu faire à cette journée si elle n'était que matériel.







Dernière édition par Rudolphe Alexander le Lun 29 Aoû - 21:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Reno Montague
_____________________________



Age : 25
Humeur : A la flemme d'bosser... Tss, 'fallait qu'le soleil m'nargue en plus ! 'Tain, et dire qu'j'aurai pu en profiter ! ... Foutue corvée...
Localisation : Dans les bureaux d'l'étage 59 avec ses croissants et... Oh ? Ah bah tiens Rude ! T'es là toi ?!

Etat du personnage
PV:
100/100  (100/100)
PM:
100/100  (100/100)
MessageSujet: Re: L'ennui d'un jour... Mer 17 Aoû - 16:15



L'ennui d'un jour...


« On est fauché ? »


Du fait de cette heure matinale, Reno ne rencontra que très peu de personnes sur son chemin. Les rues du secteur 8 étaient quasiment désertes au plus grand regret de ce faux rouquin, celui-ci aimant le contact de la foule. Aussi planait-il dans l’air quelques odeurs alléchantes qui s’échappaient des restaurants du coin. L’estomac rempli il y a tout juste une heure à peine, il ne lui fallut pourtant pas bien longtemps pour céder à tout un assortiment de viennoiseries. Avec le rapport qu’il devait fournir de sa dernière mission, les croissants ne feraient certainement pas long feu - et puis, il y aurait toujours son meilleur ami Rude pour l’aider à les réduire en miettes -. S’il y avait bien une chose que Reno trouvait de contraignant dans son travail, c’était ça. Lui qui avait sans cesse besoin de se dépenser et de sentir courir l’adrénaline dans ses veines se retrouvait bien au dépourvu à chaque fois qu’il avait le malheur de croiser la pile de dossiers, qui s’entassait sur son bureau et prenait une ampleur démesurée au fil des jours. Pas qu’il était fainéant ou autre, il fallait dire que le TURKS était relativement impliqué dans son boulot, mais cela l’ennuyait et brasser de la paperasse n’arrivait pas à motiver cet homme de terrain. En même temps, écrire des pages et des pages détaillées sur toute la durée de la mission - qu’on pouvait compter tout aussi bien en heures qu’en mois -, ce n’était pas quelque chose qui faisait rêver grand monde. « Sa foutue corvée », comme il l’appelait. Les mains dans les poches de son costume, Reno profita d’une dernière bouffée d’air frais avant de s’enfoncer dans le secteur 1, qui donnait accès au Quartier Général de la Compagnie Shin-ra. La différence de pollution entre ces deux zones était flagrante et bien qu’il eut l’habitude de ce changement soudain, le rouquin ne put s’empêcher de modérer sa respiration de manière à ne pas être trop contaminé de bon matin. Il pressa le pas. Arrivé devant les portes de cet imposant bâtiment, il sortit sa carte et la passa dans une fente prévue à cet effet avant d’entrer dans les locaux de la société. Fait frappant ? A l’inverse des ruelles de la grande ville de fer, de nombreuses personnes s’affairaient déjà dans le hall d’accueil, des mallettes ou des dossiers à la main, créant un fourmillement permanent. Il sourit pour lui-même puis se mit rapidement à gravir les interminables marches des escaliers pour parvenir aux ascenseurs, situés un peu plus haut. S’il pouvait finir plus tôt que prévu pour une fois, cela l’arrangerait bien ! Surtout que ce jour était censé être un jour de repos. Cela l’avait surprit lui-même dans un premier temps, mais lorsqu’il repensa aux dernières journées qu’il avait consacrées à son activité favorite - après les virées entre amis, bien entendu – qui était de flemmarder… Hem. Le TURKS utilisa pour la seconde fois son pass. Il emprunta le passage qui venait de s’ouvrir et composa le numéro de l’étage pour rejoindre les bureaux de ces compères. L’attente lui parut bien longue et son tempérament fougueux n’arrangea pas les choses. Il commença à taper nerveusement du pied et à soupirer de manière répétée, lasser de la lenteur avec laquelle montait la cabine:

« J’pèse pas trois tonnes non plus »

Reno plongea sa main libre dans la poche de son pantalon et en ressorti un téléphone, histoire de faire passer le temps. D’un coup de pouce, il ouvrit le clapet. Mais le portable semblait comme vidé de toute énergie, le fond d’écran n’apparaissant toujours pas au bout de deux minutes:

« J’l’éteins jamais, c’est quoi c’bordel ? »

Résigné, le bad boy le rangea, ne pouvant vérifier s’il avait reçu ou non des messages. D’un côté, puisqu’il était un membre des TURKS, cela ne l’aurait pas étonné et aurait même été un fait normal. Sans compter le répertoire riche de ses autres contacts, qui se trouvait dans cet appareil. L’ascenseur s’immobilisa, bientôt suivit d’une mélodie annonçant le terminus. Il roula les yeux:

« Bah c’était pas trop tôt ! »

Les portes donnèrent enfin sur l’étage 59. Tout en se stimulant pour travailler, il entra dans les bureaux. Il eut un véritable choc. Le désordre des plus complets qui y régnait le laissa bouche bée pendant un certain temps. Instinctivement, Reno ferma les yeux avant de marmonner:

« Nan c’est pas possible… J’suis pourtant bien réveillé ! »

Il en ouvrit un, redoutant ce qu’il allait lui dévoiler:

« Oh putain… ! »

En effet, le spectacle n’était pas beau à voir. Les bureaux des TURKS, censés représenter l’ordre et la sécurité de la Compagnie, étaient dans un pitoyable état. Faire l’inventaire de l’étendue des dégâts n’aurait pas été une chose facile. Ce qui était sûr, c’était qu’il y avait eu une sacrée soirée la veille. Reno demeura cependant amusé:

« Ah, tant qu’l’Chef l’voit pas, on craint rien ! »

Une ombre noire attira son attention. Il s’agissait d’un homme de grande taille, plutôt du genre baraqué et au crâne chauve, vêtu pareillement que le rouquin, posté devant un distributeur de boissons arrangé aux poings, semblerait-il. Des lunettes aux teintes fumées lui masquaient les yeux - et rendaient son charisme d’autant plus dur -, ce qui n’empêcha pas le TURKS de lire à l’expression de son collègue une certaine déception. Un sourire narquois illumina soudainement son visage:

« On est fauché ? »



_________________
Of course I'm still in love with you darling !
Revenir en haut Aller en bas
http://shinra-corporation.youneed.us

L'ennui d'un jour...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lα SнιɴRα Corporαтιoɴ :: MIDGAR :: ◢ Bαtiment Shin-rα  :: Etages de 50 à 60 :: :: Etage 59 :: Bureaux des TURKS-
Sauter vers: