Quand Rufus Shin-ra passe, le mako trépasse
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Friends:

Partagez|

appartements ' Outer'Heaven ' - chambre 28 -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Sephiroth
_____________________________



Age : 28
Humeur : serein
Localisation : Batiment ShinRa - étage 49 - salle d'entrainement

Etat du personnage
PV:
100/100  (100/100)
PM:
100/100  (100/100)
MessageSujet: appartements ' Outer'Heaven ' - chambre 28 - Ven 7 Oct - 19:18



Sephiroth - Welcome Home


Alors que les aiguilles tournent lentement, d'un bruit résonnant et obsédant, dans la pesanteur du silence, le Soldat attend. Réveillé depuis longtemps déjà, il patiente, jusqu'à la seconde même où son appareil sonnera l'heure du début de journée. Si le jeune homme ne dort que très peu, cette nuit encore les cauchemars incessant sont venus troubler son esprit. Tout aussi variant que les autres, il avait vu une femme se faire éventrer et vidée de son sang, afin de donner naissance à un bébé, mort au final, tragiquement étouffé par le cordon ombilical. Immobile au milieu de son lit, les yeux rivés sur la fenêtre, les pensées encore vives, le bel Argenté - tel est son surnom - essaye d'apprécier comme il peut les premiers rayons de lumière. Les quelques rares bruits de voiture le rassure, la journée commence, s'en est fini de sa phobie. Traînant sa longue chevelure soyeuse hors des draps, il se tourne lentement, regardant sadiquement l'heure d'un oeil vif et sévère. Chaque matin, il exécute le même rituel, le même jeu, qui implique le temps et ses réflexes. Encore étendu dans son lit, il nargue l'appareil. Feintant une fainéantise, il s'étire sereinement, referme doucement ses yeux émeraudes. Enfin il sourit, un sourire narguant et mesquin. C'est alors que tout se joue, l'instant qu'il attend avec impatience, le moment où le 29 devient 30, le moment pour lui de réussir son premier défi du jour : être maître de sa journée et ne pas laisser la journée être maître de lui. D'un geste fin et acéré, il élance son bras plein de puissance droit sur l'appareil et avant même que le réveil n'est le temps de retentir ses premiers cris, le voilà éteint, silencieux jusqu'au lendemain. Le jeune homme attend quelques secondes, figé sur sa victoire. Cela ne l'étonne guère, mais bien plus qu'une victoire, ce geste était devenu comme un symbole pour lui, le signe d'une bonne journée.

_____________________________________________________
Après un long instant, il ramène harmonieusement son bras à lui, chacun de ses mouvements semblent mesurés au plus fin détails, comme si le concept de l'élégance absolue lui avait été enseigné toute sa vie. Très soigneux de sa personne, il commence par recoiffer les quelques longues mèches indisciplinés qui ruisselle le long de son corps musclé, la plupart venant se finir dans les draps, entremêlés dans l'étendue de soie. Il se lève enfin, lentement, très lentement, comme pour ravir son public invisible. Son corps élancé dévoile alors toute la virilité que son métier entretien depuis tant d'année maintenant. Des gestes toujours lent et doux, une allure angélique qui parfume les rêves de ces dames. Son regard reste toutefois sérieux, presque sévère. Il fixe la salle de bain, qu'il décide de rejoindre après un long moment d'absence. L'argenté se regarde alors dans le miroir, ses deux mains fermement empoigné sur le bord du lavabo. Outre sa beauté, il y a bien autre chose qui l'intrigue, qui l'interpelle. Son apparence peu commune, ses yeux en fente d'un vert vif presque perçant. Sa longue chevelure d'une couleur unique, loin de passer inaperçue. Il est vrai que sa différence le tourmente, mais depuis son enfance, il s'y était habitué et en avait fait son atout. Sa célébrité l'avait d'ailleurs beaucoup aidé à s'accepter. Le Soldat était serte quelque peu narcissique. Mais c'était aussi sa façon à lui de se rassurer. Comme à son habitude, il fila sous la douche, son arme secrète en main : son shampoing. Chouchoutant avec soin cette longue traîné argenté, Sephiroth était très fier de ses cheveux. Des cheveux qui encore aujourd'hui faisait le sujet des plus grands magazines de mode ou d'esthétique, tous, s'arrachant la formule secrète du Soldat. Âpres de longs moment passé sous l'eau froide -qui rend la peau plus douce- le jeune homme sort furtivement de la cabine. C'est avec une simple serviette autour de la taille qu'il rejoint de nouveau sa chambre. Encore bien trempé, ses cheveux interminables collent sur sa peau blanche, encore humide et luisante. Cela le gène quelque peut et c'est en retirant les mèches qui lui cachent la vue, qu'il vient mollement ouvrir sa penderie. Le contenu n'est pas bien large, cependant, le symbole qui y réside dépasse toutes les modes actuelles sur Gaïa. Saisissant son équipement de First Class, Sephiroth retourne s'habiller à l'ombre des regards. Il ressort comme par magie 30minutes plus tard, parfait, élégant, surpassant même la définition du mot puissance. Habiller de son long manteau de cuir noir, son allure mystique n'en est que renforcé. Ses cheveux sont désormais secs, soyeux et brillant. Une légère senteur de vanille s'échappe du corps envoûtant du jeune Soldat. Il est fin prêt. Irréprochable, incontestablement parfait, tel est sa personne. Il regarde une dernière fois l'environnement dans lequel il se trouve. Il sait que faire son lit décevrai les quelques femmes de ménages qui se ruent dans sa chambre à peine celle-ci déserté. Il sait que nettoyer sa douche et sa salle de bain anéantirai les doux fantasmes féminins qui attendent de voir le bel Argenté surgir des couloirs, tel une ombre que l'on ne voit qu'une fois. Il sait qu'ouvrir la fenêtre laisserai s'échapper le doux parfum de vanille qui fait saliver les plus gourmandes. Alors, alors... Sephiroth sourit, il sourit malicieusement et avec fierté. Et c'est sans se poser de questions, qu'il quitte son appartement, laissant son bazar tel quel. Sachant pertinemment qu'à son retour ce soir, son lit sera fait, avec de nouveaux draps, les anciens tout simplement kidnappés, retirés à jamais de sa vue. Sa salle de bain se verra sûrement privé d'une ou plusieurs serviettes de toilettes. Mais, tout cela l'indiffère, se sentir important est bien plus satisfaisant pour lui que du matériel futile. Il s'en va alors, serein, sous une marrée de regards admiratifs.
La journée commence, pour le héros légendaire du Soldat.

[ => Cafétéria du personnel - Étage 1 - Bâtiment ShinRa ]
Revenir en haut Aller en bas
http://x3-Sephiroth-x3.skyrock.com/

appartements ' Outer'Heaven ' - chambre 28 -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lα SнιɴRα Corporαтιoɴ :: MIDGAR :: ◢ Secteur 1-
Sauter vers: